Nouvelles mesures de lutte contre la COVID-19

Le préfet du Finistère prolonge et renforce les mesures sanitaires en vigueur dans le département.

Le département du Finistère connaît actuellement, comme le reste du territoire national, une augmentation importante du taux d'incidence depuis quelques semaines, ce taux étant passé au dessus des 50 cas pour 100 000 habitants.

Le contexte climatique et l'approche des fêtes de fin d'année, propices à la reprise d'évènements festifs, de rassemblements et de mouvements de population, sont également favorables à la diffusion de l'épidémie.

En conséquence, le préfet du Finistère, Philippe MAHÉ, maintient les obligations du port du masque jusqu'au 10 janvier 2022 inclus. Cette obligation s'applique à toute personne de onze ans ou plus circulant à pied dans les espaces publics suivants :

  • marchés de plein air, brocantes, braderies, trocs et puces, vide-greniers et ventes au déballage ;
  • files d'attentes, notamment celles constituées pour l'accès à un établissement recevant du public ;
  • dans un rayon de cinquante mètres autour des écoles, des gares ferroviaires, routières et maritimes, aux heures d'arrivée et de départ des véhicules de transport.

Le port du masque reste également obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus participant à un rassemblement revendicatif, sportif, récréatif ou culturel organisé sur la voie publique et pour lequel le respect d'une distanciation de deux mètres entre les participants est impossible, en raison notamment du nombre de participants.

Dans l'ensemble des établissements scolaires du département du Finistère, tous les personnels et tous les élèves de six ans et plus portant un masque de protection dans les cours de récréation, à compter de l'école élémentaire.

Dans le département du Finistère, de 8 heures à 23 heures, toute personne de onze ans ou plus circulant à pied porte un masque de protection lorsqu'elle accès ou demeure dans les espaces publics de certaines zones.

L'évolution des indicateurs de la pandémie restera particulièrement suivie et de nouvelles mesures pourront être prises en cas de dégradation brutale.